extrait de la généalogie de ma grand-mère Jane Castets

extrait de la généalogie de ma grand-mère Jane Castets

Ascendants de Anne Suzanne Louise Marie Jane CASTETS épouse POITOU

Née au 11 avenue des Maréchaux, place New York à Angoulême, rentière, demeurant entre la Charente et Paris avec sa dame de compagnie

Epouse de Lucien Poitou, oncle par alliance du général d'armée de l'air Edmond Jouhaud, saint-cyrien, grand officier de la légion d'honneur, l'un des quatre responsables du putsch d'Alger en 1961, l'un des chefs de l'OAS, condamné à mort pour trahison puis gracié par le général de Gaulle, décédé à Royan en 1995.

1ère génération

 

1- Richard Jules Castets : banquier, comptable, sous-directeur du Crédit Agricole. Il habitait place New York à Angoulême et au boulevard Pereire à Paris à quelques centaines de mètres de l'arc de triomphe. Il avait 4 employés à plein temps dans sa maison située place New York. Il était proche de son beau-frère l'avocat Clovis de Gorce-Chatelars. Les témoins lors de son mariage avec Louise Marie Elisabeth Jouannet étaient François Edouard Castets, Clovis de Gorce-Chatelars, Jacques François Osmin Puymoyen, ancien notaire à Angoulême, Henri Vaccossin, inspecteur du Crédit Agricole, résidant à Paris et ami de la famille Jouannet 

2- Louise Marie Elisabeth Jouannet : elle a eu 8 enfants avec Richard Jules dont :

 

1)      Jean Gustave Marie Richard Castets, prêtre, curé-doyen de Chalais à la suite de son oncle puis aumônier de l'Hôtel Dieu à Angoulême

 

2)      Marie Azoline Louise Madeleine Castets, rentière, résidant en autre, au logis de Chaumont (propriété de 33 ha à Salles-de-Villefagnan en Charente), à l'hôtel particulier du Breuil situé au 3 rue Vauban à Angoulême épouse de Charles-François Osmin Jeandel, artiste-peintre, photographe, rentier et obligataire de la compagnie des chemins de fer de l'Ouest (société qui a été nationalisée) fils d'Antoine-François-Xavier Jeandel, ingénieur des Mines, chef de service au chemin de fer originaire de la Meurthe venu s'installer à Angoulême lors de la construction de la ligne ferroviaire Paris-Bordeaux et de Marguerite Laballé. Lors de leur mariage, ils ont eu les cadeaux suivants : une maison rue d'Iéna à Angoulême (cadeau de la famille Puymoyen), des diamants, une tapisserie d'Aubusson, l'équivalent de 350 000 €uros, etc. (source : contrat de mariage fait par Me Michelez, notaire avenue de Wagram à Paris). 

     Charles Jeandel avait un atelier d'artiste dans le quartier de Pigalle à Paris.

 

3)      Victor Marie Robert Castets, banquier, fondé de pouvoir de la banque Molina, né dans la maison de ses parents située au Peux à Soyaux en Charente, résidant à Paris. Pendant la seconde guerre mondiale, les locaux de la banque Molina situés cours de l'Intendance à Bordeaux avaient été réquisitionnés par l'armée allemande.

2ème génération

 

3- Jean Gustave Castets : ex-professeur de mathématique à La Rochefoucauld, notaire, décédé au château de Boisbuchet à Lessac. Selon François-Léonide Babaud-Laribière, avocat, député de la Charente puis préfet de la Charente, les écuries du château de Boisbuchet étaient plaquées de marbre rose et gris

4- Jeanne Marie Céleste Dupuy (ou Dupuy-Villars) : Les témoins lors du mariage de Jean Gustave Castets et de Céleste Dupuy-Villars étaient François Edouard Castets, professeur au collège de Libourne ; le notaire Pierre-Honoré Barraud, cousin par alliance de Céleste Dupuy-Villars ; Jean Lhuilier, négociant à Angoulême et ami du couple ; le notaire Léonard Théodore Gâcon. Céleste Dupuy-Villars a eu 7 enfants avec Jean Gustave dont :

 

1) Marie-Madeleine dite Coralie Castets épouse du notaire Martial Gaston Boutant fils de François Boutant, receveur de l'enregistrement et conservateur des hypothèques à Confolens, et de Marie-Virginie de Fornel de la Laurencie (cousine de Jeanne Marie Céleste Dupuy-Villars).

Martial Gaston Boutant avait pour oncles :

a) Philippe de Fornel de la Laurencie, curé de Saint-Yrieix-sous-Aixe, chanoine honoraire du diocèse de Limoges

b) Jean-Louis-Paul de Fornel de la Laurencie, capitaine d'infanterie à Saintes puis chef de bataillon au 26ème régiment d'infanterie de ligne, chevalier de la légion d'honneur, père :

·         de Martial de Fornel de la Laurencie, avoué à la cour d'appel de Bordeaux, époux de Marthe Babaud de Lacroze, père de Roger de Fornel de la Laurencie, docteur en droit

·         et du vicomte Philippe Marie Léopold Sosthènes de Fornel de la Laurencie, polytechnicien, colonel à la division de Reims, professeur d'équitation, commandeur de la légion d'honneur. Son fils, le vicomte Benoit-Léon de Fornel de la Laurencie, Saint-Cyrien, commandeur de la légion d'honneur, a été commandant de l'école de Saumur, général de corps d'armée, commandant du 3ème corps d'armée en 1939. Face à l'avancée de l'armée allemande, il s'était replié avec ses troupes à Dunkerque et avait organisé l'embarquement de ses hommes pour l'Angleterre. Il avait quitté le port dans les derniers après avoir acquis l'assurance que la presque totalité de son corps d'armée avait atteint l'Angleterre.

 

2) François Henri Castets, biographe, homme de lettres résidant entre la Charente et Paris, il travailla à l'élaboration de nombreux dictionnaires et il rédigea de nombreux articles dans "la revue encyclopédique". Il était membre de l'association des journalistes parisiens.

 

3) Jean-Louis-Paul Castets, licencié en droit, curé de Tourriers puis curé de Chalais en Charente, chanoine honoraire

 

4) Claire-Céleste Castets épouse de François Arthur Babaud-Dulac, propriétaire terrien, fils du notaire Pierre-Marcellin Babaud-Dulac et de Marie-Elisabeth-Clara Dupuy-Boisjolly, frère du notaire Guillaume Théophile Babaud-Dulac et neveu du notaire Guillaume Théophile Babaud-Dulac

 

5) Anna Anne Castets épouse de l'avocat Marie Jacques Clovis de Gorce-Chatelars

 

5-   Martial Victor Jouannet : docteur en droit de la faculté de Paris, avocat, négociant, directeur du Crédit Agricole. Il possédait un important patrimoine immobilier sur Angoulême dont : 4 maisons place New York, une maison rue d'Austerlitz, une maison au 162 rue de Paris, 4 maisons dans le quartier Saint-Cybard, etc. Il avait fait démolir et reconstruire plusieurs maisons de l'avenue Georges Clemenceau à Angoulême. Il était propriétaire du domaine du Peux à Soyaux et d'une maison aux Faurelles à Jurignac (Charente)

6-   Suzanne Joséphine Zulma Puymoyen : décédée au 11 avenue des Maréchaux, place New York à Angoulême

 

3ème génération

7-  Arnaud Armand Castets : né en 1773 à Pau, il avait :

    - pour parrain : le marquis Arnaud d'Esquille, président à mortier au parlement de Navarre à Pau, baron de Somberraute, seigneur de Lezons et autres lieux, fils d'Arnaud-Ignace d'Esquille, seigneur de Somberraute et de Lannevieille, marquis d'Esquille, conseiller puis président à mortier du parlement de Navarre et d'Esther de Saint-Macary.  Il était le père du marquis Jean-Baptiste d'Esquille, seigneur de Lezons, conseiller puis président du parlement de Navarre, député de la noblesse du béarn aux états-généraux de 1789. 

    - pour marraine : Marie Sophie Thérèse de Saint-Abit

    Il a été capitaine à la 70ème demi-brigade de ligne. La 70ème demi-brigade de ligne resta de 1796 à 1798 dans la région de La Rochelle, Niort et l'île de Ré avant d'être envoyée, en 1799, combattre en Italie. Elle participa à plusieurs victoires de Napoléon. Elle remporta la bataille de Marengo en 1800 sous les ordres du général Desaix. Plusieurs officiers de la 70ème demi-brigade feront ensuite partie des généraux de Napoléon. Les témoins d'Arnaud Castets lors de son mariage avec Emilie Henriette Dexmier étaient :

     - le général Jean-Victor Rouyer, général de brigade, baron d'empire et officier de la légion d'honneur (1804), gouverneur de la province de Zamora (1809-1810), gouverneur de Salamanque (1810-1811) gouverneur de Valladolid (1811), commandant en Biscaye (1811), chevalier de Saint-Louis (1814)

     - et le général Pierre Lanabère, général de brigade de la Garde impériale, chevalier d'empire (1808), chevalier de la légion d'honneur, officier de la légion d'honneur (1808), baron d'empire (1809), commandeur de la légion d'honneur (1810), mortellement blessé lors de la campagne de Russie. Il a participé aux victoires suivantes : Turbigo, Marengo, Ulm, Austerlitz, Iéna, Eylau, Friedland

     Arnaud Castets a eu plusieurs enfants dont :

 

1)      François Edouard Castets, fils aîné, né à La Rochelle en 1799, professeur au collège de Cognac puis régent de rhétorique au collège de Libourne, officier de l'académie de Bordeaux, propriétaire foncier à Aubeterre sur Dronne. Il était le beau-frère de Charles Bizardel, notaire et rentier à Aubeterre sur Dronne.

 

2)   Pierre Armand Castets, né le 1/12/1801 à La Rochelle

 

3)      Justine Anna Séraphine Castets, supérieure au couvent du doyenné à Angoulême (actuel collège Jules Verne)

 

4)      Ernestine Henriette Castets, religieuse au couvent du doyenné à Angoulême

 

8-  Emilie Henriette Marie Madeleine Dexmier : baptisée le 12/10/1779 à La Rochelle, cousine de presque toutes les familles princières d'Europe. La Reine Victoria, petite-fille de George III de Hanovre et nièce de Léopold I de Belgique, envoyait tous les ans des œufs de pâques à ses cousins les Dexmier.

Elle avait :

- pour parrain François Patrice Alexandre Vincent Raoult de Labadie, capitaine de vaisseau du roi, seigneur de la Chausselière, d'aumay et autres lieux, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, héritier en partie (comme époux de Marie Bibianne Claëssen) de Nicolas Claëssen, syndic puis directeur de la chambre de commerce de la Rochelle de 1728 à 1730, maire de la Rochelle de 1725 à 1727, député du commerce de la Rochelle à Paris et directeur de la compagnie des Indes (Les biens de la compagnie des Indes ont été saisis lors de la révolution française), fils de Alexandre Etienne Raoult Claude de Labadie, écuyer, seigneur de la Chausselière, colonel d'infanterie, chevalier de l'ordre de Saint Louis, capitaine général de la Garde Côte de la capitainerie de Marans, propriétaire du logis de May ou "d'Aumay" à Lignières-Sonneville en Charente et de Jeanne Marguerite de Butler, fille unique de Jean Butler, marchand-banquier, armateur à la Rochelle, second consul puis premier consul du tribunal de commerce de la Rochelle, juge du tribunal de commerce de la Rochelle, échevin et conseiller perpétuel de la ville de la Rochelle, directeur de la chambre de commerce et de l'industrie de la Rochelle de 1732 à 1734, maire de la Rochelle de 1739 à 1740 et colonel des milices.

- et pour marraine Emilie Henriette Demontis, seconde épouse de Patrice Raoult de Labadie et fille aînée de Louis-Charles Demontis, écuyer, seigneur du Rozé, capitaine au régiment de Polignac et Suzanne-Henriette Pintault, fille d'André-François Pintault, capitaine de la compagnie des Indes. Elle était la cousine de Pierre Binet de Marcognet, sous-lieutenant pendant la guerre d'indépendance aux Etats-Unis sous les ordres de Rochambeau, nommé général de division par Napoléon, chevalier de la couronne de fer, baron d'empire, grand officier de la légion d'honneur, chevalier de Saint-Louis, il a participé à la guerre d'Espagne sous les ordres du maréchal Ney, il avait subi une lourde défaite à Waterloo avec le maréchal Ney. Pierre Binet de Marcognet est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris.

 

9-   Philippe Dupuy-Villars

10-   Françoise Marie Céleste de Fornel de la Laurencie : née le 17/06/1779 à Saint-Junien (Haute-Vienne), elle avait :

-          pour parrain : Maître Martial Simon Merlin de Chaban, avocat au parlement, juge sénéchal de Puygaillard et la Fauvette, procureur fiscal de la baronnie et justice de Saint-Victurnien (Haute-Vienne) pour Victurnien Jean Baptiste Marie de Rochechouart, duc de Mortemart, duc de Vivonne, marquis puis prince de Tonnay-Charente, marquis de Mogneville, Everly, Blainville, comte de Maure, baron de Mortemer, seigneur de Mortagne, Salagnac, Pérusse, Saint-Victurnien, Sérigné, Saint-Germain, Lussac, Verrières, Bouchet-en-Brenne, Roissy et Bray-sur-Seine, maréchal de camp. Martial Simon Merlin de Chaban était le fils de Victurnien Merlin de Lisle, seigneur de Lisle et de Marie de Verdilhac.

-          pour marraine : Françoise Marie Céleste Garnier de la Boissière épouse d'André Emmanuel de Salignac-Fénelon, seigneur de la Garenne, puis seigneur de Pavillon, seigneur de Bost, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, porte-étendard des chevau-légers de la garde du roi, fusillé à Quiberon le 2 août 1795. Françoise Marie Céleste Garnier de la Boissière émigra avec son mari au début de l'année 1792, elle était la fille d'André Garnier de la Boissière, seigneur de la Boissière et du Bois, seigneur de la Maingoterie, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, porte-étendard des chevau-légers de la garde du roi, capitaine de cavalerie et de Françoise de Salignac. Elle était la sœur du grand dignitaire de l'empire Pierre Garnier de la Boissière, général de division, sénateur (1803), grand officier de la légion d'honneur (1804) , chambellan de l'empereur Napoléon Ier (1805), comte de l'empire (1808), inhumé au Panthéon en 1809. Veuve, elle avait épousé en seconde noces Joseph Barbier de Landrevie, ex-officier au régiment de Barrois, lieutenant-colonel retiré, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur.

dont :

 

           1) Jean-Baptiste Guillaume Dupuy-Villars, né le 26/01/1808 à Vitrac

 

11-    Louis Jouannet : huissier, propriétaire foncier, maire de Bonnes en Charente

12-    Suzanne Delphine Boivin

 

13-   Jean Baptiste Puymoyen : maire adjoint de Saint-Simeux, notaire à Hiersac et à Angoulême, propriétaire du château de Rouffignac à Moulidars. Décédé dans son château de Moulidars.

14-    Marie Elisabeth Constance Mallet : décédée au 12 avenue Georges Clemenceau, place New York à Angoulême, dont

 

           1) Jeanne Irma Puymoyen, née le 18/10/1813 au Maine Michaud à Saint-Simeux

 

          2) Jean François Osmin Puymoyen, né le 7/10/1816 au Maine Michaud, notaire à Angoulême

 

           3) Anne-Rose Puymoyen, née le 4/01/1819 à Moulidars

 

          4) Jean François Edouard Puymoyen, né le 14/05/1829 à Angoulême, notaire à Angoulême

 

4ème génération

15-    Jean Castets : 1723-1773, conseiller du roi, greffier en chef et contrôleur des finances de la Chambre des Comptes du Parlement de Navarre à Pau.

       Les attributions du Parlement de Navarre étaient exercées, au milieu du XVIIIème siècle, par une aristocratie instruite et intelligente, mais enflée de son mérite et plein de mépris pour tout ce qui l'entoure. Conservées généralement dans les meilleures maisons de la province de Navarre, où subsiste le prestige méridional de la "robe" et réservées aux aînés, les charges de conseillers ou de présidents confèrent dans l'esprit de ceux qui les occupent un rôle politique et une mission de sauvegarde des intérêts particuliers et des privilèges de la province de Navarre. La Chambre des Comptes du Parlement de Navarre a non seulement le contrôle et la vérification de tous les comptes des deniers publics, mais aussi l'inspection du Domaine royal et sa juridiction gracieuse et contentieuse. (Source : bulletin de la société des sciences, lettres et arts de Pau et du Béarn, année 1909, page 18-19)

16-    Marguerite Darracq, inhumée dans l'église des cordeliers de Pau

 

17-    François Dexmier : marchand de La Rochelle originaire de Moulidars en Charente

          Furent présents à la signature de son contrat de mariage avec Marie Madeleine Amion en date du 15/04/1776 à La Rochelle : Catherine Aimée Claëssen épouse Pouyaud de Monjourdein ; Bathilde Claëssen épouse de Pierre Merle de Beaulieu, capitaine des grenadiers au régiment du roi ; Félicité Victoire Pascaud épouse de Denis Joseph Goguet fils ainé, maire de la ville de La Rochelle ; Louise Goguet veuve Gomé de La Grange ; Jacques Goguet, négociant ; Thérèse Goguet veuve De Louche, Denis Goguet de la Sauzaie et Jacqueline Madeleine Victoire Royer son épouse, Marie Bibianne Claëssen épouse de François Patrice Raoult de Labadie ; Maître Pierre Navarre, conseiller du roi et président trésorier de France de la généralité de La Rochelle et son épouse Elisabeth Goguet

          Furent en autre présents à la cérémonie religieuse de son mariage Maître Pierre Navarre, président trésorier de la généralité de La Rochelle, Marie Bibianne Claëssen épouse de Labadie, Jeanne Marguerite de Butler¹ épouse de Labadie, Marie-Anne de Labadie veuve d'Antoine de Galwey, Catherine Aimée Claëssen épouse de Philippe Poyaud de Monjourdein, receveur des tailles de l'élection de La Rochelle.

       ¹ Dans l'une de ses correspondances avec Richard Hennessy, fondateur d'une maison de Cognac, John Saule décrivait Jeanne Marguerite de Butler comme une personne fière et hautaine.

18-   Marie Madeleine Amion : baptisée le 1/10/1740 à La Rochelle, x 6/05/1776 à La Rochelle. Elle a eu avec François Dexmier au moins trois enfants dont

 

1)      Charlotte Bibianne Dexmier, baptisée le 06/06/1781 à La Rochelle, épouse d'Henry Ponson, lieutenant puis capitaine à la 70ème demi-brigade de ligne. Elle avait :

     - pour parrain : Joseph Philippe Goguet fils de Denis Joseph Goguet, seigneur de la Sauzaie, armateur à la suite de son père, directeur de la chambre de commerce de La Rochelle et maire de La Rochelle, et de Félicité Victoire Pascaud

     - pour marraine : Charlotte Bibianne Navarre épouse de Pierre-Etienne de Vassal, fille de Maître Pierre Navarre, président trésorier de France et d'Elisabeth Goguet. Charlotte Bibianne Navarre était la petite fille de Denis Goguet, négociant à Québec et à La Rochelle, receveur des droits de l'Amirauté de Québec, principal importateur des fourrures canadiennes, armateur, trésorier de France au bureau des finances de La Rochelle à partir de 1750, élu syndic des marchands de La Rochelle en 1756. Denis Goguet acheta l'office de secrétaire du roi en 1769, une sinécure qui comportait de nombreux privilèges et conférait la noblesse héréditaire. Il acheta également la seigneurie de La Sauzaie. Le Château de La Sauzaie était la résidence du cardinal de Richelieu lors du siège de La Rochelle.

 

2)      François André Dexmier, baptisé le 31/01/1783 à La Rochelle

 

19-   Joseph Dupuy-Villars : baptisé le 6/02/1743, notaire royal et procureur fiscal de la baronnie de Lindois et autres lieux de 1767 à 1791, nommé fabricien de l'église de Cherves le 30 janvier 1780. Il était aussi agriculteur et propriétaire du domaine de Chez-Veyret à Cherves-Châtelars. Il acheta le logis de la Papalière situé à Cherves-Châtelars à la famille de Rougnat.

20-    Elisabeth Bastier : x 22/10/1765 à Châtelars, son frère Pierre Bastier des Rivières fut curé de Châtelars, maire de Châtelars, chapelain de la Trinité en Saint-Pierre et Saint-Paul à Langres en Haute-Marne, son autre frère Bernard Bastier, curé de Goncourt en Haute-Marne, fut incarcéré et mis à mort pendant la Terreur, un autre de ses frères fut chef de bureau au ministère de l'intérieur à Paris pendant la révolution , enfin elle était la soeur de Philippe Bastier du Temple, licencié en droit, avocat, propriétaire du logis du Châtelars et des trois domaines en dépendant.

       Elisabeth Bastier et Joseph Dupuy-Villars ont eu plusieurs enfants parmi lesquels :

 

           1) Jacques-Joseph Dupuy-Villars

 

           2) Marie-Elisabeth Dupuy, baptisée le 25/11/1776 à Cherves (Charente), épouse de Jean-Baptiste Guillaume Nexon, ex-capitaine d'infanterie de ligne, maire adjoint de la commune de Châtelars dont :

           a) Joseph Nexon

           b) Joseph Cassius Nexon

           c) Etienne Nexon, médecin

 

           3) Joseph Dupuy, baptisé le 24/07/1783 à Cherves (Charente)

 

           4) Philippe Dupuy-Boisjolly, percepteur à Chasseneuil, propriétaire foncier, résidant au logis de Goursac à Chasseneuil, époux de Marie-Emilie de Chasteigner de la Roche-Posay dont :

           a) Marie-Elisabeth Philippe Célina Dupuy-Boisjolly épouse du notaire Léonard Théodore Gâcon

           b) Etienne Dupuy-Boisjolly

           c) Marie-Elisabeth Clara Dupuy-Boisjolly épouse du notaire Pierre-

           Marcellin Babaud-Dulac, de Confolens 

           d) Marie Elisabeth Philippe Irma Dupuy-Boisjolly épouse du notaire Louis Pierre Honoré Barraud

 

21-    Jean-Baptiste Guillaume de Fornel de la Laurencie : résidant à Saint-Junien en Haute-Vienne, émigré pendant la période de la révolution. Son cousin Jérôme de Rocquart était devenu la 10ème personne la plus imposée de Charente après la révolution française.

22-    Jeanne de la Valade de Truffin : x 1761, sœur de Martial, lieutenant au régiment du Poitou puis capitaine au régiment du Cap à Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis,  propriétaire de plusieurs domaines dans les Caraïbes, tué lors de la révolte des esclaves. Jeanne de la Valade de Truffin a eu plusieurs enfants dont :

 

1)      Martial de Fornel de la Laurencie

 

2)      Jean-Baptiste de Fornel de la Laurencie

 

3)      Jean-Martial de Fornel de la Laurencie, né le 31/12/1771 à Saint-Junien, maire de Saint-Auvent, résidant entre sa maison de Saint-Junien et le château de la Laurencie à Saint-Auvent. Il Il avait épousé en première noce Marie d'Hugonneau de Boyat dont :

 

a)      Marie-Virginie de Fornel de la Laurencie

b)      Philippe de Fornel de la Laurencie

c)      Jean-Louis-Paul de Fornel de la Laurencie

 

4) Jeanne de Fornel de la Laurencie, née le 7/03/1774 à Saint-Junien

 

5) Pierre de Fornel de la Laurencie, né le 17/12/1775 à Saint-Junien

 

6) Jean-Pierre de Fornel de la Laurencie, né le 24/05/1783 à Saint-Junien

 

23- Martial Jouannet : agriculteur

24- Anne Godichaud : x 22/01/1790 à Saint Laurent de Belzagot en Charente

 

25- Gabriel Boivin : né le 1/12/1764 à Aubeterre en Charente, officier municipal d'Aubeterre, ex-receveur de l'enregistrement et des domaines à Lavalette, puis commissaire-priseur,  habitant le château de Verteuil (ancienne résidence principale des ducs de La Rochefoucauld). Il avait :

-          pour parrain : Gabriel Redeuilh, maître chirurgien et seigneur de Bellefon

-          pour marraine : Jeanne Boussaton épouse de Pierre Gourjon, seigneur Dumayne, procureur au marquisat d'Aubeterre, notaire, maire d'Aubeterre

26- Françoise Augey-Dufresse : née le 16/04/1763 à Aubeterre, issue d'une famille bourgeoise d'Aubeterre en Charente. Elle avait :

-          pour parrain : Jean Gaston Navarre, prêtre et curé du bourg de Bors

-          pour marraine : Françoise Faure veuve de Barthélémy Augey, bourgeois